ÉDITOS

 •
  1. Les cheminots qui luttent aujourd’hui le font pour l’intérêt général

    Jeudi 12 Juin 2014
      Martine Billard, Co-Présidente du Parti de Gauche

    Crédit photo photosdegauche.fr (michel_soudais)

    Dans les mois qui viennent, le Parlement européen devrait se prononcer sur le 4ème paquet ferroviaire portant sur l’obligation d’ouverture à la concurrence du transport de voyageurs de proximité. Bien évidemment, les libéraux le présentent sous de belles couleurs: «Le 4ème paquet ferroviaire vise à améliorer la qualité des services de transport ferroviaire des passagers» mais sans pouvoir cacher l’objectif: « + lire la suite…

  2. Il faudra faire autrement

    Lundi 9 Juin 2014
      François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche


    Faudra-t-il entamer bientôt l’autopsie de la loi de transition énergétique promise à plusieurs reprises par François Hollande et ses gouvernements successifs? Ce que l’on sait du texte en préparation n’incite pas à l’optimisme. La bonne volonté des personnes n’y est pour rien: ce sont de puissants effets de système qui assurent en cette circonstance la survivance indéboulonnable du productivisme.
    Rendons au césarisme ce qui est au césarisme. Au nombre des verrous qui pesèrent sur cette loi, + lire la suite…

  3. Chambardement social et territorial: Hollande aux ordres de Bruxelles

    Vendredi 6 Juin 2014
      Martine Billard co-présidente du Parti de Gauche


    Le tumulte créé par le redécoupage territorial de François Hollande, fait d’arrangements au profit de barons socialistes du niveau des combinaisons de cuisine interne du PS, masquent une autre information pourtant très étroitement liée: les recommandations de la Commission Européenne sur le budget 2014. Elles prônent une réduction plus forte des dépenses publiques en 2015, dont celles de sécurité sociale, la limitation du coût des retraites en «se concentrant tout + lire la suite…

  4. Un entêtement meurtrier

    Lundi 2 Juin 2014
      François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche


    Séisme: c’est la presse dominante qui qualifiait elle-même de la sorte le verdict sorti des urnes le 25 mai dernier. Mais les poissons rouges médiatiques sont vite passés à autre chose. Dans leur espace-temps si singulier, un choc historique ne dure que quelques heures. Avec son effacement, la vie politique du pays continue comme si rien ne s’était passé. Le FN peut se frotter les mains: on ne peut le banaliser davantage. Les dévots de la Cinquième république en tireront eux argument pour vanter la + lire la suite…

  5. La France en crise politique

    Mercredi 28 Mai 2014
      Martine Billard co-présidente du Parti de Gauche

    Incontestablement les résultats de l’élection européenne bousculent le panorama politique français. Le Parti Socialiste avait fait de la victoire de la social-démocratie à l’échelle européenne, la solution pour répondre à la demande d’en finir avec l’austérité. Cet espoir a été douché. Ils ne peuvent plus laisser croire que tout va changer même si cet artifice a trompé peu d’électeurs. D’ailleurs, Angela Merkel s’est empressé d’indiquer que «la meilleure réponse à la montée des populismes en + lire la suite…

  6. Agir pour Reconstruire

    Lundi 26 Mai 2014
      François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche

    La vague a frappé, puissante, colossale. Elle a rugi: «qu’ils s’en aillent tous!» Voilà le PS précipité à son plus bas historique. Et l’UMP distancée pour la première fois nationalement par l’extrême-droite. De quel côté de l’ordre ancien était le Front de Gauche? Cela n’était sans doute pas clair. La vague ne nous a donc ni abattus, ni soulevés. Elle nous a contournés, ignorés. Mais il n’y a pas de coup pour rien. La vague a porté d’autres que nous. Elle a propulsé le FN. Nul ne sait ce qu’il fera + lire la suite…

  7. Le 25 mai, un seul vote conséquent contre le GMT, le vote Front de Gauche

    Jeudi 22 Mai 2014
      Le Parti de Gauche - Martine Billard, co Présidente du Parti de Gauche

    Dans le monde feutré de la cogestion PPE-PSE des institutions européennes, les négociations sur le grand marché transatlantique ne devaient surtout pas être rendues publiques. Les souvenirs cuisants du rejet de l’AMI (octobre 1998) et de l’ACTA (juillet 2012) sous la pression de mobilisations sont encore présents dans la mémoire des eurocrates. Sans parler évidemment du rejet du TCE en 2005 par un vote populaire ensuite bafoué. Tout a donc été fait pour + lire la suite…

  8. Dimanche ça tourne

    Lundi 19 Mai 2014
      François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche et Directeur campagne Européennes - Parti de gauche

    Les élections européennes seront-elles pour la gauche un tombeau ou un berceau? Les deux, mon capitaine! Un tombeau, voilà ce qui semble le plus évident. Nous avons désormais du recul pour contempler le lent étouffement de la gauche organisé par les institutions européennes. Au sein de l’Union, sa composante principale, le courant social-démocrate, se confond désormais avec la droite avec qui elle gouverne directement dans 18 Etats-membres. Or c’est au sein du Parlement européen que l’ensemble des + lire la suite…

  9. La nouvelle réforme territoriale: Une soumission au diktat européen

    Jeudi 15 Mai 2014
      Martine Billard co-présidente du Parti de Gauche

    En 2013 la Commission européenne exigeait de «prendre des mesures destinées à améliorer les synergies et les économies entre les différents niveaux de l’administration, central, régional et local». François Hollande a décidé de passer à l’acte. Après avoir abrogé la loi Sarkozy supprimant les conseils généraux et rétabli la clause de compétence générale pour les régions et départements, après avoir fait voter une loi sur la réforme territoriale entraînant + lire la suite…

  10. Poulet ou Schulz ?

    Lundi 12 Mai 2014
      François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche

    Le saviez-vous? C’est à l’Europe que nous devons la ceinture de sécurité! Voici l’une des dernières trouvailles de cette presse qui se donne beaucoup de mal pour faire la «pédagogie» de l’Union européenne et convaincre les foules incrédules de se rendre le 25 mai aux urnes en processions transies. A tous ces journalistes en recherche de sujets éclairants sur l’Union européenne, on conseillera plutôt de se pencher sur le grand marché transatlantique. Voilà un raccourci saisissant et ô combien « + lire la suite…

  11. Qui a peur du débat sur le Grand Marché Transatlantique ?

    Vendredi 9 Mai 2014
      Martine Billard, Co-Présidente du Parti de Gauche

    Au moment où plus personne ne croit à ses annonces constamment contredites par les faits (chômage, reprise économique…), le Président de la République publie une tribune intitulée «l’Europe que je veux». L’Europe qu’il nous propose c’est celle de la finance et de la compétition. Il y ressort le vieux disque rayé de l’Europe de la paix et de l’Europe protectrice. Il y reproduit le même type de promesses que celles faites lors de sa campagne électorale et qu’il s’est + lire la suite…

  12. Le 25 mai, pour la paix

    Lundi 5 Mai 2014
      François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche

    Il faut écouter John Kerry. Le 29 avril dernier, le secrétaire d’Etat des Etats-Unis, c’est-à-dire le ministre des affaires étrangères de ce pays, donnait une conférence à «l’Atlantic Council», un think-tank états-unien. Dans l’ambiance chaleureuse de ce cénacle atlantiste, le responsable de la diplomatie nord-américaine déroule ses raisonnements sur l’Ukraine. Face au gouvernement russe, les pays occidentaux doivent se regrouper. L’OTAN est l’instrument de leur solidarité globale et se conçoit + lire la suite…

  13. Une nouvelle majorité au centre pour Manuel Valls ?

    Jeudi 1 Mai 2014
      Martine Billard co-présidente du Parti de Gauche

    Nous venons d’assister à un nouveau déni de démocratie.
    En effet, en vertu de la procédure du semestre européen, le programme de stabilité engageant la France auprès des autorités de Bruxelles pour les années 2014 à 2017, doit être envoyé à la commission européenne le 7 mai. L’article 121 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne fait obligation au gouvernement d’organiser un débat et un vote au Parlement . Si cela a bien eu lieu à l’Assemblée nationale, Manuel + lire la suite…

  14. Un désastre mûrement préparé

    Lundi 28 Avril 2014
      François Delapierre


    Le sort d’Alstom n’est pas encore bouclé mais déjà le désastre se profile. C’est un choc de réalité. Des décennies de mépris pour l’intervention de l’Etat et de fascination pour la financiarisation de l’économie ont conduit l’industrie française au bord d’un naufrage généralisé. Vous souvenez-vous de ces apôtres de la concurrence libre et non faussée qui expliquaient qu’en suivant leurs recettes, la France cesserait certes de fabriquer des tee-shirts mais qu’elle produirait de bien plus + lire la suite…

  15. Puisque le gouvernement s’obstine, il va falloir lui donner une leçon

    Jeudi 17 Avril 2014
      Martine Billard


    Crédit photo photosdegauche.fr (admin_sb)

    Les fanfaronnades de Manuels Valls et Michel Sapin, sur leurs capacités à obtenir de Bruxelles et Berlin des délais supplémentaires pour faire baisser le déficit dela France, n’auront pas durer plus longtemps que celles de Hollande lorsqu’il s’agissait de renégocier le TSCG. Mais suite aux diverses promesses contenues dans le discours du premier ministre devant le parlement, ce sont maintenant bien plus de + lire la suite…

  16. Répétition générale

    Lundi 14 Avril 2014
      François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche


    Crédit photos photosdegauche.fr (michel_soudais)

    Le mot est à la mode: samedi nous avons fait de la pédagogie. Vis-à-vis du gouvernement bien sûr. Il n’écoute rien, ne comprend rien! Alors nous avons répété le message des municipales. Nous avons parlé fort. Nous avons ajouté des sous-titres pour qu’il ne puisse plus ignorer l’existence d’une opposition de gauche à sa politique d’austérité. Mais nous sommes sans illusion: ce sont surtout les participants au défilé qui ont appris quelque chose. L a + lire la suite…

  17. La monarchie de la Ve République à son paroxysme

    Jeudi 10 Avril 2014
      Martine Billard co-présidente du Parti de Gauche

    Pour François Hollande, la leçon à tirer des résultats des élections municipales est claire: plus de concentration de pouvoir et toujours plus de libéralisme. Terminé les congrès du PS, c’est le président qui décide du premier secrétaire. Quant aux institutions, pas question de consulter le peuple français par référendum, il y a trop de précédents dangereux. Puisque le peuple ne vote pas comme le souhaiterait l’oligarchie, il n’aura pas le droit à la parole. La plus grande + lire la suite…

  18. Vers un front populaire écologiste

    Lundi 7 Avril 2014
      François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche

    Le mauvais côté se pressent aisément. Valls c’est l’enfoncement dans la crise politique. Minoritaire dans le pays, le monarque républicain qui trône au sommet de la Cinquième République rétrécit sa majorité. Il punit les Français qui ont voté, parfois avec leurs pieds, pour une politique de gauche en leur envoyant le plus à droite des prétendants. On nous accuse de procès d’intention? Lisez Valls! Sa référence est Clemenceau «qui impose l’ordre dans un pays en proie à l’agitation + lire la suite…

  19. A un rejet de gauche, François Hollande fait une réponse de droite

    Jeudi 3 Avril 2014
      Martine Billard co-présidente du Parti de Gauche

    Dimanche soir, nous avons tous éclaté de joie en écoutant les résultats de Grenoble: la démonstration est faite qu’existe enfin dans ce pays une autre alternative à gauche que celle de se rallier systématiquement au PS. Cette victoire de la liste EELV-PG-Ensemble et citoyens est prometteuse d’espoir pour la suite, non seulement par son score mais aussi dans sa construction collective autour d’un programme qui pour le PG préfigure notre volonté d’écosocialisme. + lire la suite…

  20. Qui arrêtera ce monarque fossoyeur ?

    Mardi 1 Avril 2014
      François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche

    Il faut remonter à 1947, deux ans après la Libération, pour trouver autant de villes passées à droite dans une municipale. Nous sommes donc bien plus proches de l’état d’urgence politique que du fonctionnement régulier des institutions. Le peuple saisit les moindres interstices d’une constitution qui ne lui donne aucun autre moyen de rejeter les politiques gouvernementales. Ce n’est pas seulement l’ampleur de la défaite du PS qui en atteste. C’est aussi l’extraordinaire + lire la suite…

  21. Election locale ? Raclée nationale pour le PS

    Jeudi 27 Mars 2014
      Martine Billard co-présidente du Parti de Gauche


    Depuis des semaines, les médias et le PS nous le répétaient sur tous les tons : les municipales seraient principalement un enjeu local. Les électeurs viennent de leur infliger un cinglant démenti. La raclée monumentale que vient de prendre le Parti Socialiste reflète fidèlement ce que pensent les français de la politique gouvernementale. L’abstention massive dans les quartiers populaires exprime le rejet de la politique de François Hollande: puisque vous faîtes la politique de + lire la suite…

  22. Premiers enseignements

    Lundi 24 Mars 2014
      François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche


    Le vote est passé dimanche. Il a soudain déchiré quelques voiles mensongers mis sur la campagne municipale. Longtemps niée, la dimension nationale du scrutin a éclaté d’un coup. Ouvrez le journal, il n’y est plus question que de la sanction de la politique gouvernementale. Pourtant, quand nous l’appelions de nos vœux, les médiacrates nous renvoyaient invariablement à la figure le caractère local du scrutin. Pas question pour eux de laisser monter un vote anti-austérité! En revanche, qu’elle est + lire la suite…

  23. Vivement dimanche !

    Lundi 17 Mars 2014
      François Delapierre, Secrétaire national du Parti de Gauche

    Quelle sera l’ampleur de cette opposition? Les municipales en décideront. Elles sont donc bien un enjeu national! Car plus il y aura de voix pour l’opposition de gauche dimanche, plus il y aura d’opposants de gauche à cette politique les jours suivants. Pour l’heure le pouvoir espère démontrer qu’il n’y a pas d’alternative de gauche à sa politique. Que même de mauvaise humeur les électeurs de gauche n’ont pas d’autre solution que de voter pour les candidats PS. Que les élus de ce parti n’ont pas de + lire la suite…

  24. A qui le Front de Gauche fait-il peur ?

    Jeudi 13 Mars 2014
      Martine Billard coprésidente du Parti de Gauche

    L’annonce des résultats électoraux est toujours une bataille politique visant de la part du gouvernement en place à minimiser les revers qu’il peut subir. C’est donc la préoccupation du gouvernement PS en place aujourd’hui. De l’autre côté, la droite a, au contraire, tout intérêt à communiquer sur les villes avec un maire PS sortant qui pourraient basculer à droite. Les deux, PS et UMP, se lamenteront bien évidemment sur le taux d’abstention mais pour rien au monde ne reconnaîtront leur + lire la suite…

  25. Notre siècle a trois ans

    Lundi 10 Mars 2014
      François Delapierre

    Il y a trois ans, le 11 mars 2011 survenait la catastrophe de Fukushima. Ce cataclysme éclatait non pas dans un pays de l’ancien bloc soviétique ou dans une économie balbutiante mais dans un Etat développé, à la pointe des techniques modernes, détenteur d’un parc nucléaire civil parmi les plus importants du monde. Au Japon, personne ne risque d’oublier ce funeste anniversaire. Il est devenu la géographie physique et humaine du pays pour plusieurs générations. Il faudra en effet encore quelques + lire la suite…

DOSSIERS

 •
  1. Tribunaux d’arbitrage


    Firmes contre la démocratie

COMMUNIQUÉS

 •
  1. Hommage à Rémi Fraisse dimanche 2 novembre

  1. Le Parti de Gauche félicite le Front Populaire tunisien