ÉDITOS

 •
  1. Le 5 mai dans la rue, maintenant on continue

    Vendredi 10 Mai 2013
      Martine Billard, Co-Présidente du Parti de Gauche

    La marche du 5 mai a donc été un magnifique succès. Rien n’était gagné d’avance. Mais nous y sommes arrivés. On peut tirer plusieurs leçons de cette réussite. D’abord nous avons su sentir l’attente de l’électorat mobilisé pour virer Sarkozy et qui après un an de gouvernement PS est furieux de la politique menée. Il fallait oser prendre l’initiative, nous l’avons fait. La marche démontre aussi que le Front de Gauche garde une forte capacité d’action et c’est une grande victoire + lire la suite…

  2. Sans précédent mais pas sans suite

    Lundi 6 Mai 2013
      François Delapierre

    En politique comme en optique, l’image que l’on se fait du réel dépend de l’œil qui le regarde. Ne parle-t-on pas d’un œil exercé? La révolution commence donc dans notre regard. N’épousons en rien la vision bornée des médiacrates. La marche du 5 mai n’est pas un «bon coup». Elle n’est pas seulement la preuve du sens stratégique de ses initiateurs. Même si pour passer le balai, je veux bien reconnaître que nous ne sommes pas manchots. Le 5 mai est d’abord un fait politique immense qu’il + lire la suite…

  3. L’appel à la marche s’élargit de jour en jour

    Mercredi 1 Mai 2013
      Martine Billard, Co-Présidente du Parti de Gauche

    Après les divers appels thématiques qui regroupent de plus en plus de signataires, plusieurs dirigeants nationaux d’Europe Ecologie-Les Verts ont décidé d’appeler sur leurs propres bases à la marche. Nous nous en félicitons.

    Cette marche va se dérouler au moment où l’offensive pour des gouvernements «techniques» ou «d’union nationale» est de nouveau à l’œuvre en Europe. Que n’inventeraient-ils pas pour faire accepter l’austérité par les peuples! En Italie, après la destruction du + lire la suite…

  4. Allo la France ?

    Lundi 29 Avril 2013
      François Delapierre

    Soudain, samedi dernier à 15h, Jean-Marc Ayrault s’est mis à parler en allemand, promu langue de l’Europe austéritaire. C’était un tweet, gazouillis en français (en allemand, j’avoue ne pas savoir). Traduit en langue de fonte nationale, il dit: «L’amitié franco-allemande est indispensable pour redonner un nouvel élan au projet européen et trouver les voies du retour de la croissance». Ce message codé voulait faire taire les critiques adressées par le PS à Merkel. Un projet de texte destiné à ouvrir le débat + lire la suite…

  5. Egalité des droits

     •

    On ne s’arrête pas, on marche le 5 mai

    Vendredi 26 Avril 2013
      Martine Billard, Co-Présidente du Parti de Gauche

    L’égalité des droits est une longue marche avec ses reculs, ses stagnations mais aussi ses avancées. La première leçon de l’adoption aujourd’hui du droit à se marier... ou pas, pour tous les couples quelque soit leur orientation sexuelle, est qu’il ne faut jamais abandonner un combat. Celui pour l’égalité des droits entre hétérosexuel-les et homosexuel-les aura été une longue lutte pour faire reculer l’obscurantisme. Ainsi la première proposition de loi «tendant à + lire la suite…

  6. Déshonneur et discrédit

    Lundi 22 Avril 2013
      François Delapierre

    Sarkozy ne l’avait utilisée que trois fois. La dernière, au Sénat, sur les retraites. Aubry déclarait alors: «Cette décision déshonore et discrédite le gouvernement et le Président». (http://www.parti-socialiste.fr/communiques/le-vote-bloque-deshonore-et-discredite-le-gouvernement-et-le-president).

    Le gouvernement Ayrault a utilisé samedi dernier la procédure du vote bloqué contre la discussion parlementaire en cours au Sénat. Cette disposition prévue à l’article 44-3 de la Constitution de la Ve + lire la suite…

  7. Pour la République sociale

    Mercredi 17 Avril 2013
      Martine Billard, Co-Présidente du Parti de Gauche

    Les catholiques intégristes et des groupes d’extrême-droite rejoints par une partie de l’UMP appellent à une manifestation contre le mariage pour tous le 5 mai. Le choix d’appeler à manifester le jour où nous appelons nous-mêmes à une marche contre la finance et l’austérité et pour la 6 ème République n’est pas innocente. La droite veut être la seule à occuper l’espace public et a trouvé le thème du mariage pour retrouver une unité mise à mal par les affaires de fraude interne à l’UMP. La montée + lire la suite…

  8. Le 5 mai, donnons de l’air !

    Lundi 15 Avril 2013
      François Delapierre

    L’actuelle Constitution est née en un temps que les moins de 70 ans ne peuvent pas connaître. La France en ce temps-là comptait 80% d’une génération sans bac, un quart des jeunes de 14 ans au travail, 25% de la population active employée dans l’agriculture, trois chaînes de radio et une seule de télévision (contre trois aujourd’hui en Corée du Nord). Cette année-là, en 1958, les femmes mariées ne pouvaient pas travailler sans l’autorisation de leur époux, Internet et l’actuelle Union Européenne n’existaient pas.

     + lire la suite…

  9. Le 5 mai, on marche pour la VIe République

    Mercredi 10 Avril 2013
      Martine Billard, Co-Présidente du Parti de Gauche

    La 5ème république tremble sur ses bases. La majorité de la population n’a plus confiance dans le gouvernement, las d’attendre un changement qui lui avait été promis pour maintenant. A la place de la loi contre les licenciements boursiers, de la loi pour la reprise des entreprises abandonnées par leur patron, de la lutte contre la finance, le PS lui offre le visage d’un parti bien loin du peuple. Nombre de ses dirigeants ont trop eu tendance à trouver normal la fréquentation de + lire la suite…

  10. Le changement de République c’est maintenant

    Lundi 8 Avril 2013
      François Delapierre

    Comment «circonscrire l’incendie»? L’oligarchie s’interroge publiquement en ces termes. Se rendent-ils compte de leur aveu? Pour les puissants, la vérité qui éclate sur un ministre menteur et fraudeur est un cataclysme à étouffer vite. Ce voile qui se déchire signe la panique au sommet. Elle se répand. La débandade va donc s’amplifier. Inéluctablement. Car plus personne ne commande ni ne sait quoi faire. Les chefs d’hier sont les proscrits d’aujourd’hui. Si Cahuzac fut leur + lire la suite…

DOSSIERS

 •
  1. GMT et normes sociales en Europe : Un démantèlement programmé