VIE DE GAUCHE

 •

PG Haute-Savoie


Le Parti de Gauche et la Montagne

Haute-Savoie (74)

 

Cela n’aura pas échappé aux plus avertis, le logo que nous arborons au Parti de Gauche de Haute-Savoie diffère légèrement du logo national. Pour être plus précis il lui rend hommage en incluant la nouveauté de 2009 – et oui, le temps passe ! - la bande verte rappelant discrètement que le Parti de Gauche a achevé sa mutation écologiste, et revendique désormais une couleur qu’un seul parti avait su s’approprier. Les propositions écologiques du Parti de Gauche, incarnées par des personnalités comme Martine Billard, co-présidente de notre mouvement, mais aussi Corinne Morel-Darleux élue au Conseil Régional du Rhône-Alpes, ont largement imprégné le Front de Gauche avec la désormais célèbre planification écologique, ce dont nous ne sommes pas peu fiers.

 

Montagne_pg

 

Cet hommage devait toutefois inclure notre spécificité locale, notre orgueil à nous, et tout aussi important du point de vue écologique : la montagne ! Ainsi les lignes brisées rappellent les sommets à l’ombre desquels nous militons en nos régions.

Or, plus qu’une simple envie de faire les originaux, il nous semble que cette spécificité doit être bien signalée à tous nos militants effectifs et potentiels, chez nous on tient compte de ce patrimoine alpin à travers nos positions et nos actions. Un exemple : lors de la candidature d’Annecy à l’organisation des Jeux Olympiques de 2018, notre attachement à la montagne et aux activités qu’elle génère a été décisif pour se positionner politiquement. Les promesses de répercussions économiques, que ce soit au niveau du commerce ou des infrastructures ne nous ont pas éblouis ; mais bien au contraire, la conscience du danger environnemental, social et budgétaire qu’entraînait la tenue de cet événement nous a logiquement conduit à joindre les rangs des anti-J.O, lutte dont d’aucuns se souviennent.

Curieux hasard, ou signe que nous sommes dans l’air du temps, notre candidat commun à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, a consacré récemment plusieurs lignes dans son blog – ainsi que plusieurs dizaines de minutes de son discours à la Réunion – à un sujet aussi bien de la même famille, que diamétralement opposé : la mer !

Loin de vouloir plagier l’un de nos représentants, nous voulons simplement attirer l’attention sur le fait que cette montagne est constitutive de notre identité, et qu’au Parti de Gauche, un citoyen de Haute-Savoie pourra en exprimer tout son attachement sans frein et sans retenue.

Lutte contre les tentations d’une mono-économie tournée vers le tourisme – même si cette tentation est encore loin de nous – mais également réflexion sur les spécificités de la planification écologique en milieu alpin, telles sont les pistes qui peuvent guider nos réflexions et nos actions politiques locales.

Dernière anecdote. À titre personnel, lors de ma première manifestation annécienne, j’ai découvert un slogan dont un militant PCF local m’a dit amusé : « Ça c’est le cru local » : c’était sur l’air d’elle descend de la montagne à cheval et ça donnait « On descend de la montagne pour virer … Sar – ko ! » Les sommets, massifs, crêtes et plateaux sont donc dans la conscience collective des citoyens.

Après tout, dans la constituante de 1789, ce sont les « Montagnards » qui ont pesé sur le déroulement de la Révolution Française ! N’oublions pas ce que nous devons à ce jeu de mot de l’Histoire et gardons au cœur de nos préoccupations cet environnement qui est le nôtre !

Julian Augé


 

COMMUNIQUÉS

 •
  1. La trahison énergétique