Déclaration du CN du Parti de Gauche du 29 avril 2017

nouveau_logotype_pg-svg-1

Déclaration adoptée à l’unanimité

Le 1er tour de l’élection présidentielle du 23 avril constitue à la fois un regret et un formidable espoir.

C’est un regret pour le pays car Jean-Luc Mélenchon échoue d’un rien à se qualifier pour remporter l’élection. C’était une chance pour la France et un espoir attendu par beaucoup en Europe et dans le monde.

C’est un formidable espoir car plus rien ne sera comme avant. Seul le mode de scrutin de la 5ème République peut donner l’illusion d’une France coupée entre le candidat de l’extrême-marché et celle de l’extrême-droite. Sur fond de décomposition des Républicains et surtout du PS, la réalité est tout autre. La belle campagne de la France Insoumise avec Jean-Luc Mélenchon et a atteint ses objectifs. Nous avons remobilisé une partie importante du peuple qui a ainsi repris confiance en ses capacités collectives à agir et réfléchir. La reconquête culturelle est engagée à un niveau que nous n’avions plus atteint depuis des décennies. Avec la force que nous donnent les plus de 7 millions de suffrages qui se sont portés sur Jean-Luc Mélenchon et le programme l’Avenir en commun, le poids dans la jeunesse, l’impact gagné dans les quartiers populaires, la France Insoumise a accompli un pas décisif vers la révolution citoyenne. En France comme dans plusieurs pays européens, le Parti socialiste n’est plus hégémonique dans le camp progressiste.

C’est le succès de notre stratégie, celle de la révolution citoyenne visant à fédérer le peuple en assumant un programme de rupture radicale avec les logiques du système oligarchique et de son productivisme. C’est le succès d’une méthode de campagne citoyenne au service de l’action par l’implication du plus grand nombre. C’est le succès d’un programme visant à répondre à l’urgence sociale, écologique, et démocratique et à œuvrer pour la paix.

    Leave a Reply