demirtas

La démocratie emprisonnée en Turquie. Selahattin Demirtas condamné à 4 ans de prison

Selahhatin Demirtas, ancien fondateur et coprésident du HDP vient d’être condamné à 4 ans de prison pour « propagande terroriste ». Son crime : avoir prononcé un discours de résistance et de paix à l’occasion de la fête du printemps kurde, le « Newroz ».

Le député HDP, ancien cinéaste Sirri Sürreya Önder a été condamné pour sa part à 3 ans pour les mêmes motifs.

Ces condamnations illustrent la fuite en avant liberticide et guerrière de la coalition islamiste et fasciste AKP-MHP en place. Elle indique aussi qu’il n’y aura pas de voie démocratique tant que Recep Tayyip Erdogan sera au pouvoir.

Le cas des élus du HDP n’est pas isolé. Des milliers d’opposants, journalistes, universitaires, enseignants, défenseurs des droits de l’homme sont emprisonnés en Turquie. Face à cette situation, Emmanuel Macron ne doit pas faire de commerce avec le président turc sans poser d’exigences sur la situation démocratique en Turquie.

Le Parti de Gauche réaffirme plus que jamais son soutien à son parti frère le HDP.
Celui-ci, 3 ème force politique en Turquie, reste la seule alternative qui porte une solution citoyenne et politique, basée sur, l’égalité, le féminisme, la laïcité, l’écologie, le multiculturalisme et le confédéralisme démocratique.

Leave a Reply