tui lutte

Les licenciements des TUI annulés, que la victoire est belle !

1 an de lutte ! Depuis juillet 2020, les TUI France mènent le combat contre les licenciements du 1er groupe du Tourisme. C’est par visio-conférence que 600 salariés de TUI France sur 900 ont appris leur licenciement par leur patron depuis son riad à Marrakech. Décidément ils osent tout : le patronat n’a plus aucun complexe. Dans le même temps, la direction empochait des millions d’argent public dont le fameux PGE (prêt garanti par l’Etat).
Ce mercredi 7 juillet, la cour Administrative d’Appel de Versailles a annulé l’ensemble du PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) et donc les licenciements.
C’est une énorme victoire arrachée à force de ténacité par les salarié•es de TUI France dont le mot d’ordre depuis un an est : « Nous ne sommes pas des victimes » et ils et elles l’ont prouvé!
Le Parti de Gauche tient à féliciter les syndicalistes et l’ensemble des salarié•es qui ont mené la bataille depuis une année en multipliant les actions. Le Parti de Gauche tient aussi à saluer l’engagement des syndicalistes de TUI France dans la convergence des luttes avec leur appel dit « l’appel des TUI » pour interdire les licenciements et l’organisation de deux manifestations nationales.
Au-delà de leur combat pour sauver les emplois, les « TUI France' » étaient présents en solidarité aux côtés de camarades qui eux aussi étaient victimes des coronaprofiteurs.
Cette victoire prouve que la lutte paie ! Mais le combat continue ! Les salariés doivent être ré-intégrés ou indemnisés  s’ils préfèrent. Nous pouvons compter sur leur pugnacité pour y arriver. Le combat continue aussi pour interdire les licenciements. Le Parti de Gauche comme depuis le début sera aux côtés des « TUI France », comme il l’est partout auprès des camarades qui luttent contre la casse des emplois dans ce pays!

On lâche rien

Related Posts

L’école émancipatrice plutôt que le laboratoire de l’ultra-libéralisme
Pour s’en sortir, il faut les sortir !
8 mars. Les femmes sur le pavé. Le combat continue

Leave a Reply