Non aux JO

Paris 2024 – La ville olympique n’est pas une ville écologique

Le mur est devant nous, et on nous somme d’accélérer pour foncer dedans ? Quelle folie ! Le GIEC dans son rapport nous dit qu’il nous reste 11 ans avant d’atteindre les 1,5°… Qu’il soit trop tard pour les uns, ou encore temps pour les autres, un seul impératif : Tout changer pour gagner chaque dixième de degré. Que dirons-nous à nos enfants, que bien que conscient-e-s des conséquences désastreuses pour le climat et l’environnement de l’organisation des Jeux olympiques sous leur forme actuelle, nous avons préféré les faire que les annuler ?

Refuser la tenue des Jeux olympiques à Paris est encore possible. Nous nous élevons contre la pollution, l’accélération de la gentrification, « la frénésie de béton qui s’empare de toute la ville sous influence olympique », en bref, contre l’exploitation des biens communs « au seul bénéfice des promoteurs et investisseurs ».

Retrouvez la tribune publiée sur le site de Reporterre, co-signée par Danielle Simonnet, conseillère de Paris et co-coordinatrice du PG avec Frédéric Viale, président de l’association Non aux JO 2024 à Paris ; Alice Le Roy, professeure en écologie urbaine et membre de la convergence anti EuropaCity; Mathilde Panot, députée France insoumise et Sergio Coronado, responsable de la Coopérative politique écologie sociale.

Une tribune à lire en suivant >> ce lien et à partager !

Related Posts

Bocage en péril dans l’avesnois (59): Un collectif de citoyens s’organise
industrie
Pour une stratégie industrielle durable
Menace de l’extrême-droite : nous le laisserons rien passer ! Le PG soutient Emmanuel Carroz

Leave a Reply