Pour une solution politique au Kurdistan, liberté pour Abdullah Öcalan

Alors que les forces kurdes viennent de jouer un rôle déterminant dans la libération de Raqaa pour chasser Daesh au sein des forces démocratiques syriennes ( FDS),il apparaît nécessaire que les kurdes puissent s’asseoir à la table de la discussion pour l’avenir du Moyen-Orient.La problématique du Kurdistan irakien fait aussi partie de cet ensemble.

De même, nous partageons l’inquiétude sur l’état de santé d’Abdullah Öcalan et sur le fait qu’il soit encore en vie. Il est en prison depuis 19 ans et à l’isolement.Ses avocats et sa famille sont de nouvelles de lui depuis 18 mois, au mépris des conventions internationales.

Abdullah Öcalan est le leader historique du mouvement politique kurde de libération depuis des décennies. Il est aussi le théoricien du « confédéralisme démocratique » qui propose la reconnaissance des droits des kurdes et des peuples de la région sans pour autant s’inscrire dans une logique d’indépendance et de séparation comme le Rojava en est l’illustration.

Au regard de la place d’Öcalan et des mouvements qu’il influence, sa libération est certainement la clé de la solution politique et de la réconciliation, comme l’a été il y a plus de vingt ans la libération de Nelson Mandela.

Une conférence internationale sous l’égide l’ONU est indispensable. Öcalan devrait pouvoir y participer.Voila qui serait juste et efficace.

Leave a Reply