Le 20 septembre dernier, le cinéaste Lech Kowalski a été interpellé à l’issue d’une occupation pacifique de la préfecture de Guéret par les salariés de GM&S.

Il ne faisait que filmer l’évacuation manu militari de la préfecture par les forces de l’ordre. 

Poursuivi pour rébellion, il est convoqué le 15 novembre par le procureur au tribunal de Guéret dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.
Depuis des mois Lech Kowalski filme le mouvement des salariés de GM&S. Il a ainsi pu être le témoin direct du durcissement de la position de l’État et de sa volonté de faire taire ce mouvement. Est-ce pour cela qu’il a été interpellé ?

Le Parti de Gauche s’inquiète de ce durcissement autoritaire de l’État contraire à la liberté d’informer. La liberté de la presse est fondamentale pour toute démocratie. C’est pourquoi il appelle à se rassembler devant le tribunal de Guéret le 15 novembre à 14h. Il sera représenté par Laurence Pache secrétaire nationale en charge des services publics et de la ruralité.

Leave a Reply