Une mascarade de justice !

Martine Billard, Eric Coquerel et Marie-Laure Darrigade, Secrétaires nationaux du PG, étaient hier à Amiens pour soutenir les militants de la Confédération paysanne traduits en justice dans l’affaire des « 1000 vaches »

Le jugement est tombé hier soir : la justice a condamné à des mois de prison avec sursis et à des peine d’amendes les militants de la Confédération paysanne pour leurs actions de protestation contre la ferme des mille vaches, et à des peines d’amendes pour de simples refus de prélèvement d’ADN.

De la prison pour sanctionner des actions syndicales non violentes menées au nom de la défense des paysans, de l’emploi, de la qualité de l’alimentation, de l’environnement, de la vie des territoires, bref de l’intérêt général. Dans le même temps, aucun jugement contre les auteurs de l’incendie criminel de la MSA et de l’Hôtel des impôts de Morlaix, au nom de la défense d’intérêts corporatistes et de l’agriculture industrielle ? Nous sommes aujourd’hui face à une justice de deux poids deux mesures.

Le Parti de Gauche dénonce cette mascarade de justice. C’est un pas de plus dans la criminalisation du mouvement social et écologiste. Cette décision, au moment où la logique de répression a causé la mort de Remi Fraisse dans le Tarn, prend une tournure plus grave encore.

Le Parti de Gauche dénonce l’attitude du président Hollande, du gouvernement Valls et de son Ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll qui encouragent l’industrialisation de l’agriculture. Le président Hollande déclare ainsi qu’il faut accélérer la signature de l’accord de libre-échange TAFTA avec les Etats-Unis. Tout cela obéit à la même logique : la soumission à la mondialisation libérale et à la finance.

    Leave a Reply