Turquie

Leyla Güven : notes d’une libération

Le Parti de Gauche avait tenu à apporter son soutien à la députée Leyla Güven, emprisonnée en Turquie par le régime d’Erdogan depuis un an et en grève de la faim depuis le 7 novembre dernier.
Danielle Simonnet, coordinatrice du PG, et Jean Christophe Sellin, secrétaire national du PG se sont rendus en Turquie à l’invitation du HDP, Parti démocratique des peuples et du TJA, le Mouvement des femmes libres, afin d’appuyer la lutte de Leyla Güven en faveur de la rupture de l’isolement carcéral d’Abdullah Öcalan, figure du mouvement révolutionnaire kurde emprisonné depuis bientôt 20 ans — un régime de détention également dénoncé par Amnesty International. 
La libération de Leyla Güven a eu lieu lors de leur déplacement, le jour où était prévu son procès.  Dans des notes publiées sur le site de la Revue Ballast, Danielle Simonnet revient sur ce combat aussi important pour la démocratie en Turquie que pour la paix dans la région.

Leyla Güven : notes d’une libération

La situation est préoccupante. Leyla Güven, députée du HDP emprisonnée depuis un an, est en grève de la faim depuis le 7 novembre 2018 ; son état de santé s’est fortement dégradé. Son procès se tient ce vendredi 25 janvier 2019 : elle est poursuivie pour avoir dénoncé dans ses discours l’attaque d’Afrin par les armées d’Erdoğan. Sa grève de la faim n’a pourtant pas pour objet sa propre libération mais la fin de l’isolement carcéral d’Abdullah Öcalan, leader du PKK et figure de premier plan du peuple kurde, emprisonné depuis 1999 et purgeant une peine de prison à vie sur une île non loin d’Istanbul. Cet isolement complet est subi depuis trois ans au mépris de toutes les conventions internationales. Alors que le PKK avait fait le choix d’une refondation stratégique vers le confédéralisme démocratique — tournant ainsi la page du nationalisme kurde et du marxisme-léninisme —, la Turquie a, ces dernières années, durci sa répression à l’encontre du peuple kurde et de ses représentants et soutiens. Après la « tentative de coup d’État » de juillet 2016, le président Erdoğan a fait basculer le pays dans une dictature…   >>>  Lire la suite sur le site de la Revue Ballast

Related Posts

lula
Moro enfin démasqué, justice pour Lula de toute urgence !
turquie
Erdogan fait annuler les élections à Istanbul et garde Öcalan en prison
HDP
Erdogan perd les élections municipales. Le HDP résiste et reste un élément central de l’alternative démocratique.

Leave a Reply