Aujourd’hui la moitié des 17 000 points de contacts de La Poste ne sont plus des bureaux de poste  mais des services rendus en mairie, des relais en supérette ou en bureaux de tabac.

La direction de La Poste inscrit clairement l’abandon des territoires, urbains et ruraux, dans sa stratégie territoriale 2020.

Ces plans de fermeture massive et de privatisation à marche forcée ne sont pas obligatoires, il est possible de les refuser en s’appuyant sur la mobilisation populaire.
Créons les conditions localement pour que le service public continue au plus près des besoins, car il ne peut y avoir d’égalité républicaine sans  services publics !
Le Parti de Gauche soutient la mobilisation au sein du collectif national de défense de la Poste. Danielle Simonnet, conseillère de Paris et coordinatrice politique du PG sera présente à la conférence de presse du 15 mars à 11h devant le bureau de poste Curial.
Le PG appelle tous les citoyens à se joindre à la manifestation prévue à 15h devant le ministère des Finances.

    Leave a Reply