Le Labour vient de subir une cuisante défaite en Grande-Bretagne

Entre deux programmes qu’au final peu de chose séparait, les électeurs ont préféré l’orignal David Cameron à la copie Ed Miliband.

L’impasse historique dans laquelle se trouve la social-démocratie européenne se confirme. En renonçant à proposer une alternative au libéralisme, elle est du coup incapable de rassembler tous ceux qui souffrent de cette politique. Ces derniers sont pourtant majoritaires en Grande-Bretagne comme ailleurs. La preuve, ils se sont mobilisés pour faire triompher un SNP porteur d’une campagne très à gauche en Ecosse.

François Hollande, Manuel Valls et les dirigeants du PS feraient bien de regarder le sort de leur parti frère outre-manche : ils y verront leur propre avenir. A l’inverse la victoire du SNP comme de Syriza en Grèce montrent la voie à « notre » gauche, celle d’une alternative franche avec le système et les libéraux d’où qu’ils viennent.

    Leave a Reply