Solidarité avec le journaliste Taha Bouhafs

Ce vendredi soir Emmanuel Macron, en pleine mobilisation sociale et au 44ème jour de contestation de son PJL retraites, s’est rendu au Théâtre des Bouffes du Nord voir une pièce en public.
 
Sa présence est vite remarquée et fait l’objet d’un signalement sur les réseaux sociaux a 20:46 par un compte militant de l’éducation nationale.
 
A 20:58, soit près d’un ¼ heure plus tard, le journaliste de Là-Bas Si j’y Suis, Taha Bouhafs, qui se trouve dans le même théâtre qu’Emmanuel Macron tweete: 
 
«Je suis actuellement au théâtre des bouffes du Nord (Métro La Chapelle)
3 rangées derrière le président de la république. 
Des militants sont quelque part dans le coin et appelle tout le monde à rappliquer. 
Quelque chose se prépare… la soirée risque d’être mouvementée.»
 
Pendant la représentation, un rassemblement a lieu effectivement à l’extérieur. 
 
A la fin de la représentation, le président est reconduit à sa voiture sous protection du GSPR, et sous les quolibets des manifestants, pendant qu’un officier de sécurité du même GSPR empêche Taha Bouhafs de quitter le théâtre et demande son interpellation (source David Dufresne).
 
Taha Bouhafs, n’a commis aucun délit, il est pourtant interpelé et retenu en garde a vue depuis hier soir 23:00 sans motif légitime!
 
Le Parti de Gauche dénonce des méthodes autoritaires d’Emmanuel Macron dont les journalistes sont couramment victimes depuis des mois dans l’exercice de leur profession.
 
Qu’a fait Taha Bouhafs sinon de confirmer une information déjà connue ?
 
Le Parti de Gauche exprime ses plus grandes craintes quant à la situation des libertés publiques et individuelles et réclame avec la plus grande solennité que les droits de la presse et des journalistes soient respectés ainsi que la libération immédiate du journaliste Taha Bouhafs.

Related Posts

alenka
Parti de Gauche : Municipales à Montpellier
8 mars. Les femmes sur le pavé. Le combat continue
Élections municipales à ARCUEIL

Leave a Reply