Le Parti de Gauche appelle à se joindre massivement aux manifestations du 1er mai organisées par les organisations syndicales partout dans le pays .

La Journée Internationale de lutte des travailleuses et des travailleurs trouve son origine dans les grandes grèves du 1er mai 1886 aux Etats-Unis d’Amérique. Les grévistes revendiquaient la journée de 8h. La police tente de briser la grève dans le sang avec plusieurs morts parmi les ouvrier.ères. Au Congrès de la IIème Internationale en 1889, les participants tombent d’accord pour faire de la journée de 8h la revendication principale dans tous les pays du monde. En 1919, en France, le Sénat impose la journée de travail de 8h aux salarié.e.s et déclare le 1er mai journée chômé.

Avec ce rappel historique, rien n’est acquis et tout est conquis de haute lutte.
Avec la crise sanitaire, les personnes les plus touchées par la Covid-19 sont en priorité issues des classes laborieuses. Cette crise multiple a de nombreuses conséquences dans le domaine de la santé mais aussi sur les questions économiques, sociales et démocratiques. Pendant ce temps, c’est toujours le jackpot pour les actionnaires du CAC 40 avec 51 milliards de dividendes (22%). Il s’agit clairement de l’absence de contreparties aux aides.  La politique mise en œuvre par Macron conduit directement le pays dans le mur et creuse le fossé, déjà immense, entre la classe laborieuse et la classe bourgeoise. 

Le Parti de Gauche appelle donc à soutenir les salarié.e.s en lutte du privé comme du public et demande :

  • la fin des licenciements et des aides aux entreprises sans contrepartie
  • la défense et le renforcement des services publics (santé, éducation, transports, culture …)
  • la réindustrialisation au service de la bifurcation écologique
  • l’augmentation des salaires, des pensions et de tous les minimas sociaux

Le Parti de Gauche lutte contre l’exploitation capitaliste et œuvre pour une société écosocialiste. 

Leave a Reply