Le Parti de Gauche soutient le D-Day Solidaires des sous-traitants du nucléaire

Le Parti de Gauche soutient le D-Day Solidaires des sous-traitants du nucléaire dans leur journée d’action du 18 septembre sur l’ensemble du parc nucléaire (EDF-Orano-CEA).Des mobilisations sont prévues devant plusieurs centrales nucléaires dont Tricastin, Civaux, Cattenom, Golfech, Cruas-Meysse, Penly, Gravelines, Orano Tricastin, CEA Saclay. Ces salariés sous-traitants sont méprisés, ils subissent un violent dumping social avec la banalisation de leurs métiers et multiples expositions professionnelles. Un salarié sous-traitant n’a pas le même suivi médical qu’un agent statutaire, ni d’aide pour la reconnaissance d’une maladie professionnelle.

Ces conditions indignes datent d’un autre temps. Le Parti de Gauche qui est aux côtés de ceux qui luttent sera présent en soutien aux salariés sous-traitants du nucléaire.

Nous demandons que leur exigence soit prise en compte de leur métier difficile : Application du statut des IEG pour les personnes intervenants sur un site EDF et mise en place d’une convention collective plancher pour les autres intervenants au CEA-Orano-Andra. C’est aussi une question pour améliorer le niveau de sécurité et de sûreté de nos installations comme le rappellent la commission d’enquête parlementaire Barbara Pompili de 2018 et toutes les Organisations syndicales auditionnées ainsi que de très nombreuses lettres de suivi d’inspection de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN).

Sous-traitants, agents statutaires, mêmes dégâts, même combat !

Le nucléaire est une énergie dangereuse et du passé. Le Parti de Gauche est toujours pour l’arrêt du nucléaire à l’horizon 2050, mais en attendant d’y arriver nous sommes aux côtés des salariés afin qu’ils puissent travailler dans les conditions optimales pour garantir notre sécurité à tous.

Seront présents aux côtés des salariés dont le syndicaliste Gilles Reynaud organisateur de cette mobilisation, Mathilde Panot député de la France Insoumise et Émilie Marche Conseillère régionale LFI d’Auvergne-Rhône-Alpes , Jerôme SCHMITT syndicaliste Secrétaire National de la Fédération Sud Énergie.

Related Posts

Solidarité avec notre camarade syndicaliste, Kamel Guemari
Bocage en péril dans l’avesnois (59): Un collectif de citoyens s’organise
gilets jaunes
Après le « dorénavant comme auparavant  » de Macron, prenons la rue et les urnes !

Leave a Reply