Solidarite pour la ZAD de Kolbsheim

Le 10 septembre dernier, la police s’en est pris aux citoyen-ne-s qui protestaient contre le projet autoroutier de GCO (près de Strasbourg) et dont certains s’étaient installés depuis plus d’un an dans la forêt de Kolbsheim afin d’en empêcher la mise en oeuvre et de protéger la biodiversité avec leurs faibles moyens.

Sur ordre du Ministère de l’Intérieur, les forces de l’ordre n’ont pas hésité à utiliser la violence pour évacuer ces défenseurs de la nature, pourtant pacifistes, ainsi que les élus locaux et autres représentants politiques, tels que Karima Delli, venus les soutenir. C’est la preuve que ce gouvernement ne recule devant rien.

Le Parti de Gauche tient à manifester sa totale solidarité envers les habitant-e-s délogé-e-s de la ZAD. Alors qu’il est apparu au grand jour, à l’occasion d’un pathétique jeu de chaises musicales, que le Ministère de la Transition écologique est le lieu privilégié des lobbies, alors que la population a appelé en masse à un sursaut en faveur de l’environnement avant qu’il ne soit trop tard, le gouvernement continue à punir celles et ceux qui s’organisent et font ce qu’il n’est toujours pas résolu à faire : empêcher les grands projets polluants. Des alternatives à la pollution routière et aux embouteillages existent, comme le ferroutage et le transport fluvial. Plus largement, si aujourd’hui défendre l’environnement est devenu une urgence absolue, défendre ceux qui la défendent est un devoir républicain.

Related Posts

eco
Face au ministère des apparences écologiques…Toutes et tous dans la rue pour le climat

Leave a Reply