Résolution politique adoptée par le CN des 18 et 19 février 2017

Fédérer pour la victoire

Le Parti de Gauche s’est créé pour œuvrer à la révolution citoyenne, l’insurrection citoyenne qui par les urnes permet au peuple de reprendre en main son destin. A moins de trois mois de l’élection présidentielle, le défi à relever est plus que jamais de fédérer le peuple autour du programme « l’Avenir en commun » de la France insoumise. Des aspirations « dégagistes » montent dans le pays. Elles ne sont pas homogènes, diffèrent par leur forme et leurs objectifs, mais se rejoignent sur le refus de voir ceux qui ont gouverné depuis dix ans continuer à sévir. A nous de cultiver cette énergie pour la transformer en insurrection civique. A nous de faire de cette campagne électorale un grand moment d’éducation populaire, d’implication citoyenne. C’est la condition de notre victoire.

Des aspirations « dégagistes » qui se cherchent…

C’est une colère froide, de celles et ceux qui triment et ne se sentent pas représentés par la clique des ministres qui leur ont fait subir une politique antisociale tout du long du quinquennat, dans la lignée du précédent. Celles et ceux qui sont excédés par la duperie d’un Président qui prétendait s’attaquer à la finance mais n’a cessé de la servir.

Le discrédit de la classe politique s’alimente du spectacle affligeant du candidat Fillon qui, à peine désigné, est déjà rattrapé par ses affaires. Si l’éviction du candidat de la « droite assumée » se vérifiait, le système sait qu’il peut compter sur d’autres. Le banquier Emmanuel Macron, soutenu par nombre de dirigeants du CAC 40, incarne une droite masquée. Lui aussi traîne ses affaires. Il aurait utilisé 120 000 € sur les crédits de Bercy lorsqu’il était Ministre de l’Économie pour le lancement de son mouvement « En Marche ». De même, le FN est le parti dont les élus ont le plus d’affaires judiciaires en cours : corruption, emplois fictifs et détournements de fonds.

Lire la suite…

Leave a Reply