Tropicalia, un projet de serre tropical aberrant

Un projet pharaonique de serre tropicale est prévu sur le littoral du Pas-de-Calais (62). Avec « Tropicalia » c’est 9,3 hectares de terres agricoles qui vont disparaître. Un parking de 850 places est annoncé renforçant encore l’artificialisation des terres. Par ailleurs, le site est calibré pour accueillir 500 000 visiteurs par an : un flux de voitures et de bus conséquent qui viendra renforcer l’engorgement des axes routiers locaux et régionaux.

Comme Europacity, « Tropicalia » incarne bien cette génération de grands projets inutiles. Aberrants sur le plan écologique et humain, ils le sont aussi sur le plan économique en prônant un modèle de tourisme de masse et de consommation.

Le Parti de Gauche soutient les associations qui demandent l’annulation de ce projet archaïque et réaffirme son opposition à ce type de grands aménagements entrepris sans concertation ni réflexion réelles.

Tropicalia coûte 50 millions d’euros. La région Hauts-de-France s’est engagé à prêter 2 millions d’euros et à réaliser de nombreux aménagements d’accès : L’argent public dépensé serait bien mieux investi dans la planification écologique, le développement de l’agriculture paysanne, la préservation de la biodiversité locale et l’isolation des logements privés qui en ont bien besoin dans la région Hauts-de-France. Il faut changer notre modèle de consommation et ce type de lieu n’encourage en rien les nouvelles pratiques nécessaires à la bonne santé de notre société et de notre écosystème.

Related Posts

Bocage en péril dans l’avesnois (59): Un collectif de citoyens s’organise
industrie
Pour une stratégie industrielle durable
Non aux JO
Paris 2024 – La ville olympique n’est pas une ville écologique

Leave a Reply