hongrie

Macron à Budapest : compromissions et usages détournés

Emmanuel Macron s’est rendu à Budapest ce lundi 13 décembre où il a rencontré le premier ministre hongrois Viktor Orban en tant que chef de l’Etat.

Ceci se passe quelques jours avant la prise de la présidence de l’Union Européenne par la France. Est-ce un hasard  de calendrier ? Nous pourrions le penser. Cependant ce déplacement s’effectue dans le cadre d’un sommet des pays du groupe de Visegrad (Hongrie, Pologne, République tchèque, Slovaquie).

Pour Macron, Viktor Orban est un potentiel allié notamment sur la question de la politique énergétique : un échange de bons procédés pour faire reconnaître nucléaire et gaz naturel comme énergies propres. Il compte bien en faire son allié sur ce sensible dossier et « l’utiliser » dans sa campagne nationale. Nous ne sommes pas dupes !

Après les déplacements à Budapest de Marine Le Pen, d’Eric Zemmour, accueillis avec les « honneurs » par Viktor Orban, c’est au tour de Macron de venir le saluer. Un Viktor Orban autoritaire et anti-démocratique. Un Viktor Orban qui a vendu les biens publics hongrois à ses amis nationalistes, mis sous bâillon l’ensemble des médias et construit  des kilomètres de murs anti-réfugiés.

Emmanuel Macron n’a pas à  négocier avec un tel personnage sur des dossiers sensibles. Ceci est inacceptable ! Ce sont les  prémices de ce qui se jouera dans les semaines à venir.

Le Parti de Gauche dénonce l’hypocrisie de Macron et ne peut se « réjouir » de cette visite qui annonce d’autres compromissions et un usage détourné de sa future mission à la présidence de l’UE.

Leave a Reply