Non à l’impunité de l’extrême droite !

Alors qu’il s’apprêtait à participer à une réunion publique sur la loi asile/immigration actuellement discutée à l’Assemblée nationale, notre co-coordinateur Éric Coquerel a été agressé par deux hommes d’extrême droite, vraisemblablement membres de l’Action française. S’il n’a pas été blessé, son intégrité physique a toutefois été menacée. Le Parti de gauche affirme sa totale solidarité envers son co-coordinateur et tient à alerter sur l’atmosphère de plus en plus pesante dans laquelle se déroule actuellement le débat public.
En effet, cette agression survient après qu’ont été proférées des menaces – dont des menaces de mort – suite au soutien d’Éric Coquerel à la mobilisation de migrants à la basilique Saint-Denis. Par ailleurs, elle a eu lieu après ce qu’on peut désormais considérer comme une série d’attaques de la part de l’extrême droite : tentative d’attentat contre Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne des élections législatives, saccage de locaux politiques et syndicaux à Lyon, tabassage d’étudiants à Montpellier puis à Tolbiac par des milices.
L’extrême droite se sentirait-elle en mesure d’agir en toute impunité pour agresser ainsi à tout va, y compris des élus de la République ? Cette menace nous amène, mais doit également amener le gouvernement, à prendre la mesure de la situation. Nous attendons qu’il agisse avec la clarté et la fermeté nécessaires pour que les coupables soient punis rapidement, que soit assurée la sécurité des élus de la République et que cessent ces agissements.

Leave a Reply