pg

Perquisition politique au Parti de Gauche

Depuis ce matin, notre co-coordinatrice Danielle Simonnet ainsi qu’une salariée du parti sont retenues au siège du PG sans moyen de communication dans le cadre d’une perquisition. Celle-ci a aussi eu lieu au siège de la France Insoumise, au domicile de Jean-Luc Mélenchon et de ses collaborateurs politiques passés et présents ainsi que chez des salarié-e-s du Parti.

Eric Coquerel, pourtant co-représentant légal du Parti de Gauche ainsi que les secrétaires nationaux du Parti de Gauche n’ont pas pu entrer dans le siège. Nous avons aussi été informé-e-s que toutes nos données numériques et disques durs allaient être saisies.

Cette perquisition politique a pour but d’affaiblir la première opposition à ce gouvernement toujours plus autoritaire, et ce alors que les comptes de campagnes de la France Insoumise ont été validées sans irrégularité. Nous notons que les comptes d’Emmanuel Macron, pourtant signalés, n’ont donné lieu à aucune perquisition du siège de LREM alors présidé par le désormais ministre de l’intérieur Christophe Castaner.

Le Parti de Gauche dénonce ce mélange des genres entre le pouvoir judiciaire et politique. Il y a quelques mois l’affaire Benalla a révélé une police politique au service de l’Élysée, cette fois c’est la police et la justice qui sont utilisés à des fins politiques par l’exécutif !

Leave a Reply